SDF

Jimmy, 33 ans est devenu SDF depuis qu’il a été expulsé de son appartement. Il ne payait plus ni loyer, ni assurance. Au Tribunal d’Instance qui lui a signifié son expulsion, Jimmy les avait prévenu « je me vengerais, j’en veux tout particulièrement à la justice ». Le 14 juin 2017, il s’est rendu à l’Agence Immobilière de Perpignan, celle qui l’a envoyé devant les tribunaux, et muni d’un sceau d’essence, il a arrosé le bureau, l’ordinateur et la secrétaire qui a eu tout juste le temps de fuir avant que Jimmy ne mette effectivement le feu. Le procureur de la République a demandé une nouvelle expertise psychiatrique. Il sera présenté à nouveau devant un tribunal, le 13 septembre. Procès qu’il attendra en prison.

 

Depuis juin 2016, David, 30 ans a été condamné quatre fois pour conduite sans permis et sans assurance. Sa dernière punition l’a amené à effectuer un Travail d’Intérêt Général. Pour se faire et s’y rendre commodément, David a acheté 100 euro un véhicule destiné à la casse. Contrôlé à nouveau le 13 juin, toujours sans permis ni assurance, il est condamné cette fois à six mois de prison ferme, à 500 euros d’amende … avec confiscation du véhicule.

 

Loïc, 33 ans, a été dénoncé. Les enquêteurs découvrent chez lui, une balance de précision des pochons de plastique, six grammes d’héroïne et sur son téléphone, la liste de ses clients. Il achète l’héro en Espagne 30 euros le gramme et la revends 60 à Perpignan. Il paye ainsi son 1,5 g quotidiens dont il ne peut se passer. Sa première dose il la prise à 15 ans. Il n’a que la peau sur les os, mais travaille dur comme charpentier. «  Ma toxicomanie je ne la souhaite pas à mon pire ennemi. » En récidive légale, il est condamné à 3 ans de prison dont un an avec sursis et mise à l’épreuve avec obligation de se soigner.

 

 

Laisser un commentaire