Votre sœur ou votre fille ? C’est sa tante ou sa demi-sœur ?

« C’est le foyer typique où l’on retrouve tous les ingrédients de la famille incestueuse » dira l’expert psychiatre à la barre.

La dernière fille, de José Gaudy, a été reconnue pas son père à lui et donc par son grand-père à elle. Mais José Gaudy est persuadé que son paternel est le vrai père de sa fille, issue d’une relation qu’il aurait eu avec son épouse. Donc, sa fille, serait en fait sa demi-sœur et elle ne serait pas la sœur de la victime, mais sa tante. C’est le cas de parenté douteuse le plus simple de cette famille. José Gaudy a cinq enfants, certains reconnus qui ne sont pas de lui, et d’autres dont il n’est pas le géniteur, mais qu’il a reconnu. Son dernier fils adopté, c’est Michael, il n’est pas de lui et un beau jour José partira avec la compagne de ce fils adoptif. En revanche, en ce moment, Michel vit avec une fille de son père légal. Il vaut mieux faire grâce au lecteur de toutes les autres parentés, possibles ou supposées, filiation et union maritale, tant elles sont complexes. Le juge, l’avocat de la partie civile et de la défense, tout autant que l’avocat général, vont rapidement renoncer à désigner les membres de la famille par leurs liens parentaux, pour n’utiliser que leurs prénoms. Sans test ADN, il est pratiquement impossible de savoir qui est le père, l’enfant ou le frère de l’autre.

Laisser un commentaire