Il menace de mort l’institutrice

Farid n’est pas un gamin, il est né en 75, mais il collectionne les embêtements. Sa femme l’a quitté le laissant avec deux enfants, la plus petite avait deux semaines. Il travaillait à la mairie de Perpignan, mais avec les enfants, il a trop accumulé d’absence, l’aîné est handicapé, alors il a perdu son emploi. Il cherche du travail, il prend tout ce qu’il est possible de faire. Il faisait15 kilomètresà pied pour se rendre à Cabestany faire un mi-temps. Mais en ce 8 janvier 2013, c’est Farid lui-même qui ira chercher les problèmes. Il se rend à l’école de sa fille et demande à parler à l’institutrice. Elle dira plus tard que Farid vient trop souvent chercher sa fille, ivre. Là, visiblement c’est le cas, pour un problème de sortie que sa fille ne veut pas faire avec l’école, il va se mettre en colère, répéter dix fois les mêmes choses sans que la professeur des écoles n’arrive à comprendre ce qu’il dit. Alors, Farid va menacer l’institutrice en faisant le signe avec son doigt sous sa gorge pour mimer un égorgement. Plainte est déposée et Farid se retrouve devant le tribunal. C’est un vrai moulin à parole, le président Dooms a toutes les difficultés pour le faire taire. « Je suis un con, un idiot, j’ai un problème avec l’alcool » finit-il par déclarer au tribunal. Il est condamné à un travail d’intérêt général de 80 heures à faire dans un délai de 18 mois et à un mois de prison avec sursis.

Laisser un commentaire