Coups de couteau à Canet

Une plaisanterie de très mauvais goût qui tourne mal, c’est une personne qui termine hospitalisée, blessé par un coup de couteau et un jeune papa qui va en prison.

 

 

Ricardo Ortega, 49 ans, et son neveu, Christian Espinas, 26 ans, sont à la déchetterie de Canet. En fouillant pour essayer de trouver des objets qu’ils pourront revendre, Espinas, découvre un couteau. Deux jeunes gens arrivent en vespa, comme eux, ils font partie de la communauté des gens du voyage. Espinas leur montre le couteau et leur dit « Donnez-moi ce scooter ». Les deux jeunes garçons lui tendent le cyclomoteur. Mais, en riant, Espinas remet son couteau dans la poche. C’était une blague, de mauvais goût, mais il affirme que jamais il n’a eu l’intention de voler le scooter, leur fourgon était garé juste à côté, avec sa plaque d’immatriculation bien en vue. Ortega et Espinas remontent dans le fourgon et s’en vont. Tout à coup, une voiture leur coupe la route. Les jeunes au scooter viennent d’un campement qui s’est installé non loin de la déchetterie, ils sont allés chercher du secours auprès de leur famille, les Guerdner, en disant qu’on avait voulu les voler. Ils ont monté rapidement une opération de représailles. Ortega a eu une rupture d’anévrisme, il se déplace difficilement avec une canne, il descend du véhicule avec son neveu. La discussion s’envenime. Selon Ortega et Espinas, quelqu’un, chez les Guerdner a sorti une bombe lacrymogène et les a arrosés. Espinas dit avoir vu un couteau chez ses adversaires, mais il est bien le seul. Ortega aveuglé fait des moulinets avec sa canne, car il vient de recevoir un coup de poing au visage. Espinas, c’est plus grave, il sort son fameux couteau est frappé à l’aveugle, d’estoc et de taille. Malheureusement, Johnny Guerdner, qui n’a pas le temps d’esquiver, reçoit un coup de couteau dans le ventre qui lui sectionne le colon, il est hospitalisé d’urgence. Pendant un temps les médecins auront un pronostic très réservé sur les suites de l’opération. Il restera neuf jours en salle de réanimation et neuf mois d’ITT. « Je regrette à fond ce qui s’est passé et mon geste, je ne voyais rien, j’ai sorti le couteau pour qu’ils s’écartent tous et pouvoir regagner le camion, j’ai fait des moulinets, je n’ai pas senti que je le touchais ». Johnny était ferrailleur, depuis son opération, ne pouvant faire plus d’effort, il est devenu rempailleur de chaises. Ce qui a représenté une baisse de ses revenus. Ricardo Ortega qui était poursuivi pour un coup de canne sur le bras de la victime est condamné à quatre mois avec sursis. Christian Ortega, auteur du coup de couteau est condamné à trente mois de prison non aménageables. Il est laissé libre jusqu’à son incarcération. Les sommes accordés à la partie civile, tout confondus, s’élèvent à 36 600 euros.

Laisser un commentaire