Le tueur à la Kalchnikov arrêté à Figueres

Dans la nuit du 30 juin au 1 juillet, une personne refoulée d’une discothèque de Lille « Le Théatro », revient armée d’une kalachnikov, arrose comme dans les films de Rambo.

A l’exception près que les morts de Rambo sont des figurants qui se relèvent, une fois les prises de vues terminés. Dans cette discothèque, situé en plein centre-ville une employée et un client ne se relèveront pas, six personnes seront blessées. La réponse à un acte vexatoire est totalement démesurée. Ce prenait-il pour Rambo ? Mais dans aucun de ses films Rambo n’a abattu a bout portant des enfants désarmés dont le seul crime était de vouloir faire la fête. Fayçal Mokhtaria, le tireur présumé et son chauffeur et complice Djelloul Cherifi ont disparus de suite après les faits. Toutes les forces de polices de France et de Navarre étaient en alerte, leur arrestation était une priorité. De France et de Navarre et même au-delà, Frédéric Fèvre, procureur de la République se félicitera de la collaboration entre polices françaises, belges et espagnoles. Espagnole qui doit-être les Mossos de la Generalitat de Catalunya. Les forces de l’ordre pensaient que les deux hommes tenteraient de rejoindre l’Afrique du Nord car ils ont tenté de se procurer de faux papiers d’identité. Dans ce cas la frontière du Perthus était un lieu de passage obligé. La PJ de Lille a dépêché sur place des enquêteurs dans la nuit de jeudi à vendredi. Au même moment des Mossos d’Esquadra faisant une tournée à pied ont repéré les deux suspects et leur arrestation s’st effectuée en pleine rue. Au moment de l’arrestation aucun des deux n’était armé. Ils ont été transférés sur Madrid pour être présentés devant les juges de l’Audiencia Nacional qui doit se prononcer sur la recevabilité des mandats d’arrêt. Si aucun des prévenus ne fait opposition à son extradition, leur rapatriement devrait avoir lieu courant de la semaine prochaine. L’information judiciaire ouverte par le parquet de Lilles porte sur « assassinat », « Tentative d’assassinat », « détention d’armes de guerre de première catégorie ». Si ces qualifications sont retenues par le juge d’instruction Fayçal Mokhtaria sera jugé aux assises et risque la perpétuité.

Laisser un commentaire