Délit de fuite à Elne

Addamo comparait entre deux gendarmes, il est en prison depuis le 9 octobre. Il a un petit chignon, des lunettes de myope, il est souriant, s’exprime bien.

Mais il a aussi huit condamnations à son casier judiciaire, la plupart pour usage de stupéfiants, conduite sans permis et sans assurance. Il reconnaît les faits dans leur totalité. Ce neuf octobre, il roulait a moto sur la route d’Elne, une voiture de police le suivait, elle lui fit appel de phare pour lui demander de se garer. Les policiers avaient remarqué que le cadenas de l’antivol cachait la plaque d’immatriculation. Addamo accélère, les policiers le prennent en chasse, ils essaient de le doubler, il a un léger accrochage, le guidon de la moto raye le capot du véhicule de l’Etat. Addamo accélère, mais c’est pour mieux tomber sur un barrage de police. Il est pris en chasse cette fois par deux motards. Un deux se place à sa hauteur et lui tape sur la main pour le faire arrêter. Rien n’y fait. Alors le motard dégaine son arme et le met en joue. Addamo obtempère. Pourquoi fuyez vous demande la présidente Mme Dechaud. « Parce que j’avais peur d’aller en prison ». Et bien c’est raté ! Addamo n’a pas de permis et la moto n’est pas assurée. C’est un copain qui lui a prêtée. Il est dans la salle des audiences avec son épouse. Addamo vit chez eux, car il est un peu SDF. Le copain ne cesse de lever le bras pour demander la parole, comme s’il était à l’école. Visiblement il ne connaît pas les règles d’un tribunal ou le public n’a qu’un seul droit celui d’écouter dans le plus grand des silences. Il sera appelé à la barre. Addamo a dit qu’il avait fait une avance de 150 euros pour acheter la moto. Si elle est à lui, elle sera confisquée. Le propriétaire veut absolument la récupérer. Appelé à la barre, il explique que c’est faux que la moto est à lui et qu’il n’a reçu aucune avance du prévenu. Là-dessus le procureur Bret lui signifie : « Puisqu’elle est a vous, vous encourez 3500 euros pour défaut d’assurance et 350 euros pour défaut de carte grise, je vous donne rendez-vous très prochainement au tribunal de police ». L’épouse enceinte veut prendre aussi la parole, elle est assise parmi le public. Mme Déchaud la rappelle très vertement à l’ordre : « Si je vous entend, je vous fais expulser de la salle ». Mais le couple n’a pas l’air d’en vouloir à Addamo qui les a mis dans la panade, ils lui sourient et le réconfortent.
Reconnu coupable Addamo est condamné a douze mois de détention dont six en sursis avec mandat de dépôt. Il repart aussitôt en prison. Le copain a tout gagné, les amandes et la moto est confisquée, le couple s’embrasse dans le tribunal, ils sont visiblement très secoués.

Un commentaire sur “Délit de fuite à Elne

  1. Joan-Miquel, puisque je n’arrive pas à t’avoir au tel, quelques consignes :
    1- il faut que tu classes les articles dans la Catégorie « Chroniques » pour qu’il apparaissent dans le menu en haut à gauche
    2- si tu veux qu’il soit classé par ordre de publication dans le Petit Journal, tu peux changer la date de publication en mettant celle du Petit Journal, sinon il arrive par date dans lesquels tu les as entré dans le blog, ce qui n’a aucun sens.
    3- j’ai modifié le style « titre2 » pour qu’il se présente comme un chapô, donc utilise ce style pour tes chapô
    4- mets les citations en italiques (code typo…)
    5- tu peux aussi faire des retours à la ligne (Maj+entrée) ce qui aère le texte et le rend plus lisible.
    6- Evite de mettre dans ce blog des articles qui n’ont rien à voir avec les chroniques comme les 2 articles du bric-àbrac :-) Si tu veux un blog d’expression perso, je pourrai t’en créer un avec le même outil

    Au final, j’ai fait quelques modifs de présentation que je peux supprimer très facilement si tu préfères la version initiale… Et les titres et sous-titres ne sont là que parce qu’il en fallait, à toi de nommer ce blog comme il te plaît…

    a10

    Phil

Laisser un commentaire