Bagarre au Marina

1er août, la soirée battait son plein au Marina. Jordane et Eric venait de terminer leur travail en cuisine à Port-Leucate, ils sont cuistots. Ils ont retrouvé leurs deux autres amis Kevin et Nicolas, avec qui ils partagent un appartement à Leucate, puis sont sortis tous ensemble en boite.

L’un d’entre eux a vu une jeune fille, seule, et s’est empressé de faire ce pourquoi, ils étaient en discothèque. Lier amitié et plus si affinité. Manque de chance, elle avait l’air seule, mais ne l’était pas, et lorsque son petit ami l’a rejoint, il y a eu des mots entre les deux mâles dominants. Il est pas « partageur » le petit ami, et, pour couronner le tout, contrairement à la bande des quatre copains, il a bu, 1,20g, détecteront les policiers. Les deux hommes ont des mots et même quelques gifles. De suite les videurs, les jettent dehors. Les trois autres copains sortent à leur tour. Mais pourquoi ont-ils eu besoin tous les quatre de s’acharner sur l’amoureux jaloux. Les quatre amis sont très costauds, ils font du sport régulièrement et ont tous un travail. Certains travaillent depuis l’âge de 14 ans. Les deux cuistots descendent sur la côte pour continuer à travailler pendant leurs vacances. Avaient-ils besoin de taper tous les quatre, sans parler de Jordane qui n’a rien trouvé de mieux que d’utiliser sa ceinture, ce qui lui vaut un délit de violence aggravée avec arme par destination. Quarante-cinq jours d’ITT, c’est beaucoup, en tombant leur victime s’est fracturée la cheville. Le débat étant contradictoire et le plaignant hospitalisé, il faudra reporter le procès. Les quatre amis sont tous incarcérés, mais le tribunal voudra leur faire confiance, ils sont libérés, mais restent sous contrôle judiciaire, jusqu’à leur prochain procès, début septembre. Les deux cuisiniers avaient surtout peur que leurs restaurants respectifs, ne les gardent pas. Une absence prolongée en saison, cela ne pardonne pas. Non, vraiment, ils n’avaient pas le profil habituel des « clients » du tribunal.

Laisser un commentaire