Trop généreux

Rémy a 22 ans, il travaillait dans un Centre éducatif médicalisé de Cerdagne. Travaillait, car depuis il a été licencié pour avoir fourni du cannabis à une jeune mineure de 14 ans.

Rémy était homme à tout faire dans le centre. La petite mineure est délurée et plutôt mignonne. Peut-être à t’il voulu faire le joli cœur, ou jouer au plus malin, toujours est-il que lorsque la jeune fille est trouvée en possession de deux grammes de haschich, la gendarmerie est prévenue et les enquêteurs lui feront donner le nom du fournisseur. C’est Remy, la perquisition à de son domicile permettrons de trouver encore six grammes d’herbes de cannabis. Autant dire que Rémy est prestement licencié du Centre, l’usage de stupéfiant étant tout particulièrement incompatible avec la médicalisation des lieux. « Vous lui avez vendu ? » demande le suspicieux M. Deleuze, président du tribunal. « Je lui ai offert » dit Rémy. « Vous avez voulu lui faire connaître les vertus du cannabis » lui demande cette fois un facétieux M. Deleuze. « Elle les connaissait déjà » répond Rémy. Mais lorsque la jeune mineure est appelée à la barre, elle répond qu’elle voulait savoir « ce que ça faisait ! ». Il faut que le président lui répète plusieurs fois ses questions pour répondre à ses « Hè ? » Car visiblement la jeune fille est habituée à un langage, nous dirons, beaucoup plus dépouillé. Rémy est condamné à deux mois avec sursis, 160 heures de Travail d’intérêt général. Et le Président Deleuze de lui rappeler que maintenant il est fiché, si jamais il était repris pour infraction à la législation des produits stupéfiants, il encourait cette fois, sept ans d’emprisonnement et la peine plancher serait de quatre ans ferme.

Laisser un commentaire