Dialogue de sourd

Guimane est sourd-muet. Le tribunal n’a pas trouvé de traducteur en langage des signes. Il faut lui reconnaître de grands efforts pour lire sur les lèvres de Mme la Présidente du tribunal. Il faut bien qu’elle lui communique les dates de sa prochaine comparution. Les policiers viennent de lui ôter les bracelets métalliques, il a été incarcéré le 17 mai 2012 pour violence sur sa concubine. Mme le juge demande à Guimane s’ils vivent ensemble. Non. La comparution, le 19 juin prochain à 9 heures, sera donc pour violence entre deux personnes qui entretiennent des relations occasionnelles. Les tribunaux sont précis. Elle lui signifie qu’il est sous contrôle judiciaire et a pour interdiction de rencontrer ou approcher la victime. D’ici là le tribunal va rechercher un traducteur. Guimane a un bras dans le plâtre, espérons que d’ici là il sera guéri. C’est une blessure handicapante qui doit difficulté le langage des signes.

Laisser un commentaire