Deux enfants à la dérive et sœur courage

La mère sublimée de David Favier, celle pour qui il est prêt à torturer un être humain, était fille d’une famille bourgeoise de la région parisienne.

Pour des raisons inconnues, elle a été jetée dehors à seize ans. Au hasard d’un mariage auquel elle est conviée, elle restera à Alicante (Espagne). Elle tombera amoureuse d’un proxénète et fera le tapin. David Favier est né dans ce milieu là, d’un père inconnu et bringuebalé, d’Alicante à Barcelona, d’hôtels borgnes en maisons de passe. Sa mère multipliera les compagnons, presque toujours proxénètes, le plus souvent violents et alcooliques. S’il a subit lui-même des violences ? Il répond que oui, mais ne veut pas en parler. Quand on lui demande s’il se rappelle de bons souvenirs d’enfance. Il répond « oui avec des chiens », nous n’en saurons pas plus. Favier comme son nom ne l’indique pas, parle peu le français. Ce soir-là, a-t-il réellement senti sa mère menacée par un nouvel homme ou a-t-il trouvé ce qui pour lui est la meilleure des raisons de rosser un être sans défense ?

Christian Lopez
Christian Lopez n’a que six ans lorsqu’il perd sa mère. Enfant d’une fratrie de sept enfants de deux mères différentes, ils vivent avec le papa qui fait les marchés. Un père qui trouve une nouvelle maman en la personne d’une prostituée équatorienne qui officie à Barcelona. Il tombe éperdument amoureux et part avec elle en Equateur. Il emmène ses deux enfants Christian et Mélanie et abandonne Denise avec une poignée d’argent. « Fait la cuisine et ne manque l’école ». Elle n’a que seize ans. Pour Christian avec sa belle mère et en Equateur, c’est l’enfer. Elle aussi a deux enfants et Christian est le soufre douleur. « Ils avaient toujours les plus gros cadeaux ». Alors Christian et Mélanie reviennent à Perpignan et atterrissent chez Denise qui travaille dur. Avec un tout petit salaire, elle fera face et va faire vivre tout le monde. Jusqu’à ce que, toujours à l’initiative de Denise, Christian et Mélanie seront adoptés par une demi-sœur qui vit à Alicante.
Sœur courage
Alors Denise peut partir à Paris et continuer à travailler d’arrache pied. Mais elle doit tout abandonner à nouveau pour trouver du travail à Perpignan. Entretemps son demi-frère et sa demi sœur ont fait des bêtises et se retrouvent à nouveau seuls à Perpignan. Alors elle va reprendre à bout de bras sa petite famille avec son petit salaire. Cette tranche de vie n’a pas échappé à M. Bret, procureur de la République, il demande à Denise, avez-vous eu maille à partir avec la police, non. Avez-vous cessé de travailler ? non. Que faites-vous maintenant ? Conseillère de vente dans un grand magasin à la sortie de Perpignan. Lors de son réquisitoire, fera hommage à son courage. « M. Lopez, votre vie n’a pas été facile », elle le fut encore moins pour votre demie sœur totalement abandonnée à 16 ans, mais elle a su s’accrocher ! Christian Lopez lui tabassera un homme pour lui voler 120 euros.
Résultat 10 ans pour Flavier et sept pour Christian, Denise est la seule à pleurer.

Coup de théâtre aux Assises

Laisser un commentaire